À vous la parole

Publié le 2006/10/11, dans Archives 2006,Au Quotidien, par France

Bonjour,

D’abord, je dois vous informer que l’administrateure de La Gamiq sera portée disparue pour les prochains jours. Eh oui, installée dans les profondeurs de Lanaudière, internet n’est pas encore présent où je logerai pour les sept semaines qui viennent. Il est au menu cependant et je devrais être branchée dans les jours à venir. J’ignore par quelle page vous entrez sur le site alors si c’est par ici il y a répétition sur le forum “Café“avec toutefois plus de détails…

Tout cela pour vous inviter à prendre le terrain d’assaut. Ne dit-on pas “Quand le chat est parti les souris dansent ?” Amusez-vous chers collègues ! J’espère ne pas vous offusquer en utilisant le masculin. Cette règle est tellement imprégnée dans ma tête que c’est difficile de ne pas la respecter n’est-ce pas ? Il faut croire que mes quelques années d’école sont utiles.

Trève de plaisanteries. Je serai absente, mais La Gamiq ce n’est pas moi, c’est nous. Nous tous archivistes médicales ou encore d’autres professions ou titres d’emploi qui travaillons à la gestion de l’information.

Aimez-vous ce que vous faites ? Mesurez-vous l’ampleur et la portée de notre travail ? Pour cette raison, la porte de La Gamiq s’est ouverte.

Entrez, faites comme chez vous. Vous avez des idées, des commentaires, des opinions, des questions et un espace pour vous exprimer. À vous la parole.

Vous êtes en ce moment sur La Gamiq.  Hasard ou intérêt ?

La Galerie des Archivistes Médicales Interactives du Québec et du monde franco l’expression des archivistes médicales, en êtes-vous ?

À bientôt !

France Desrosiers, a.m.a.

Questions, commentaires, réactions à ce texte, par ici

Pour participer au forum de discussion, inscription ici

Pour annuler votre inscription au forum de discussion, ici

Inspirante La Gamiq !

Publié le 2006/10/06, dans Archives 2006,Au Quotidien, par France

Fondation du cancer du sein du Québec
“Croire. Se battre. Gagner.”

Bonjour à toutes et à tous,

Comme un éclair n’est-ce pas ! C’est ainsi que la semaine s’est déroulée et que déjà aujourd’hui nous quitterons pour un long congé sous le soleil !

Avez-vous lu ? Imaginez ma surprise hier lorsque nous avons reçu l’“Ainsi va l’AQAM” de notre association professionnelle. Devant le succès que connaît La Gamiq, notre association s’en inspire.

Les membres de l’association ont certainement lu le texte que je vous cite ici :

“Le site Web étant créé pour favoriser un partage d’information entre les membres, nous vous demandons de nous faire parvenir toute documentation susceptible d’intéresser vos collègues de travail.

Toutes ensemble, augmentons nos compétences par un partage de nos connaissances! De cette façon, nous participons aussi à la normalisation de notre pratique professionnelle”

Ce sont là des mots que vous connaissez bien maintenant puisque vous les retrouvez en cette page de façon régulière. En lisant ce texte, je n’ai pu m’empêcher de me remémorer la naissance de La Gamiq et de toute l’excitation de réaliser un tel projet.

Line et moi, nous étions deux à l’époque, dans le cadre d’un DESS en communautique à l’UQAM avions tracé l’ébauche de La Galerie des Archivistes Médicales Interactives du Québec.

Je me rappelerai toujours de ce 10 janvier 2002 où nous avions rendez-vous avec la direction générale de l’AQAM afin de présenter le projet. L’idée de ce projet recevait alors un accueil des plus favorable de la part de notre association. Wow !

Rapidement par la suite, je reçois un appel de la direction générale, qui m’obtenait et m’accompagnait à un rendez-vous au MSSS afin de présenter La Gamiq à Mesdames Guylaine St-Pierre et Chantale Roy ainsi qu’à Monsieur André Lévesque. Cette rencontre s’est tenue le 6 mars 2002 à Québec.

Imaginez un peu ma joie ! Les circonstances ont fait que le démarrage de La Gamiq a connu un délai et c’est en janvier 2005 que La Gamiq s’est établit sur le Web. Depuis son ouverture La Gamiq connaît une belle croissance grâce à vous tous.

Je peux dire maintenant que mon idée d’un site Web interactif à l’intention des archivistes médicales était excellente et pertinente,. Elle l’est toujours aujourd’hui plus que jamais et ce, 6 ans plus tard. La pratique terrain des archivistes médicales mérite que nous unissions notre expertise et que nous la partagions via notre forum de discussion.

Un lien qui n’est plus valide sur la page “Ressources” : Le dossier patient au Québec : Confidentialité et accès . Voici ce que m’a répondue l’organisme émetteur :

Bonjour Mme Desrosiers, Nous tentons bien d’avoir une mise à jour mais les avocats qui ont rédigé le texte sont très occupés. Nous aussi allons devoir retirer ce texte fort intéressant d’ici les prochains mois malheureusement.

Merci bien.

Marc Gélinas, avocat, MBA

Voilà pour l’info !

Bon week-end à tous ! Prudence sur les routes !

France Desrosiers, a.m.a.

Questions, commentaires, réactions à ce texte, par ici

Pour participer au forum de discussion, inscription ici

Pour annuler votre inscription au forum de discussion, ici

Vous êtes prêt ?

Publié le 2006/10/05, dans Archives 2006,Au Quotidien, par France


Fondation du cancer du sein du Québec
“Croire. Se battre. Gagner.”

Bonjour,

Quel serait votre message aujourd’hui ? Si vous étiez invité à parler de votre profession, à parler de votre travail quotidien, quel discours tienderiez-vous à votre auditoire ?

Pour ma part, c’es la spontanéité qui me dicte les mots à placer sur cette page. Les archivistes qui me connaissent personnellement savent à quel point mes yeux s’agrandissent et brillent quand je parle des archivistes médicales et du potentiel de notre profession. Ça ne s’arrête pas là; notre rôle d’archiviste médicale.

Comme gestionnaire de l’information de santé, nous protégeons avec rigueur le contenu des dossiers de nos usagers. Quiconque côtoie une archiviste reçoit une leçon continue sur les notions de confidentialité et de protection des renseignements personnels. À cet égard, je placerais des archivistes partout, dans tous les milieux. Il arrive qu’au quotidien, en dehors du lieu de travail, j’entends des choses qui du coup, me font friser les cheveux. Faut le faire, croyez-moi même la coiffeuse n’y arrive pas!

Comment voyez-vous la confidentialité aujourd’hui, dans un contexte de dossier électronique, partageable et d’utilisation de communications sans fil dans le réseau ?

D’autre part, comme gestionnaires de l’information de santé, nous traduisons en code l’information extraite des dossiers de nos usagers qui alimentera ultérieurement les instances supérieures en statistiques. Qui, quoi, quand, où, comment, pourquoi, combien ?

L’information c’est le pouvoir dit-on!

Commençons maintenant entre nous à s’informer, à partager nos connaissances, à dynamiser notre population. Le partage des connaissances n’enlève rien à celui qui donne. Il allume toutefois celui qui reçoit, pique la curiosité et suscite un nouvel intérêt. C’est l’effet d’entraînement.

Vous êtes prêt ?

Bonne journée !

France Desrosiers, a.m.a

Questions, commentaires, réactions à ce texte, par ici

Pour participer au forum de discussion, inscription ici

Pour annuler votre inscription au forum de discussion, ici

Vie privée, protection des renseignements personnels…

Publié le 2006/10/04, dans Archives 2006,Au Quotidien, par France

“Croire. Se battre. Gagner.”

C’est mercredi aujourd’hui !

Est-ce pour mieux nous faire accepter le déluge annoncé pour la journée ou bien est-ce que nous aurons vraiment quatre superbes journées par la suite ? Quatre journées sous le soleil pour un long week-end ! Alors aujourd’hui je ferme les yeux aujourd’hui sur la pluie. Déjà je vois la route de Charlevoix se dérouler devant moi vêtue de ses plus beaux atours: les couleurs de l’automne éclatantes sous le soleil. Et le vent sur mon visage, le vent …

Bon, bon, bon ! Fini les folies pour l’instant, au boulot maintenant !

À l’heure des grands préparatifs pour les activités qui se dérouleront tout au long de la Semaine de la confidentialité pouvons-nous croire que la vie privée existe encore ?

Rien à voir avec nous ou notre travail cependant. Je sais que nous sommes, tout autant que nous sommes, les ardents défenseurs de la vie privée et que nous travaillons sans relâche à la protection des renseignements personnels. Le contenu du dossier des usagers des services de santé et des services sociaux est sous bonne garde en présence d’une archiviste médicale.

Qu’en est-il ailleurs, à des niveaux bien au-dessus de nos têtes ? Dans tous les secteurs d’activités où se développent des bases de données contenant des renseignements personnels qui parlent de nous ? Le partage d’information confidentielle inter-établissement, pancanadien, trans-frontalier pour ne nommer que ceux-là ? À la limite, je me sens comme une goutte d’eau dans l’océan !

Par chance, il y a des gens qui travaillent sur le sujet. Des gens qui doivent répondre à une multitude de questions portant sur la vie privée et la protection des renseignements personnels. À l’automne 2007, la Loi sur la protection des renseignements personnels aura 25 ans. Que de changements technologiques au cours de ces années ! Le papier faisait figure d’un enfant bien sage en regard de protection si nous le comparons à la fibre optique par laquelle circule maintenant l’information sur la planète Web.

En lien avec ces propos, je vous place sur le forum “Accès à l’information“, le document Vie Privée du commissaire à la protection de la vie privée du Canada.

Bonne lecture !

France Desrosiers, a.m.a

Questions, commentaires, réactions à ce texte, par ici

Pour participer au forum de discussion, inscription ici

Pour annuler votre inscription au forum de discussion, ici

©Tous droits réservés

Mots-clés : ,

Hé hé hé !

Publié le 2006/10/03, dans Archives 2006,Au Quotidien, par France

“Croire. Se battre. Gagner.”

Bonjour,

Octobre 2006 est là ! Au menu aujourd’hui une belle journée d’automne, pour la région de Montréal en tout cas.

Je fais appel à votre mémoire ce matin ; est-ce qu’on nous avait déjà présenté une archiviste médicale œuvrant dans le milieu de la toxicomanie dans notre Contact ? Quoiqu’il en soit, ce matin je recevais un communiqué de Toxico Québec qui annonce son intention de mettre sur pied différents projets de collecte et d’analyse des données sur le traitement des toxicomanies.

Est-ce que cela vous dit quelque chose ? Serait-ce une belle porte ouverte pour les archivistes médicales ? Je suis d’avis que plusieurs d’entre nous seraient emballés de participer à un tel développement. Est-ce que je me trompe ? Au fait, combien de Centre de Réadaptation traitant des différentes dépendances au Québec ? Existe-t-il à ce jour un cadre normatif, un système d’information clientèle ? Renseignez-nous !

En attendant vos commentaires, je vous souhaite une très belle journée et vous remercie pour la belle énergie que vous apportez à la communauté de La Gamiq par vos interventions sur le forum de discussion. C’est de toute beauté. Un cadeau de nous, à nous, pour nous !

Au plaisir de vous lire !

France Desrosiers, a.m.a

Questions, commentaires, réactions à ce texte, par ici

Pour participer au forum de discussion, inscription ici

Pour annuler votre inscription au forum de discussion, ici

©Tous droits réservés