Des idées pour les archivistes médicales

En ce beau samedi matin,  Bonjour à tous !

Qui était la personne qui a porté la première le titre d’archiviste médicale ? Si vous connaissez la réponse, vous seriez bien aimable de m’en faire part.

En 2009, l’Association Québécoise des Archivistes Médicales aura 50 ans. Occasion en “Or” de regarder de plus près notre cheminement et de jeter un regard vers l’avenir. Beaucoup de chemin parcouru depuis sans aucun doute. Aujourd’hui cependant, c’est sur la “voie rapide” que nous devons poursuivre notre croissance. Pourquoi pas le “TGV” ? Il y a du pain sur la planche.

En octobre dernier nous apprenions que nous aurions un nouveau titre d’emploi. Le sujet était donc revenu à l’ordre du jour. Pourquoi ? Je ne saurais dire, il y bien longtemps qu’on avait abordé le sujet. Quoiqu’il en soit, le forum de discussion de La Galerie des Archivistes Médicales du Québec est depuis, le théâtre de belles discussions sur le sujet et bien au-delà.

Il en ressort que des questions de fond s’imposent telle que “l’œuf ou la poule” ? Voici une proposition inscrite sur le forum et qui a reçu un accueil favorable :

…. Le DEC, aussi exigeant soit-il demeurera toujours une réalité du Québec. Le BAC en effet, a une dimension internationale même.
Avoir une ouverture sur le changement du titre d’emploi est à mon avis une excellente chose pour nous. Cela signifie qu’il y a questionnement sur notre profession, c’est un grand pas en avant. Alors, puisque l’exercice est commencé, serait-il aussi le temps d’y regarder de plus près pour le niveau de formation, les spécialités à définir en tenant compte du travail fait par les archivistes médicales. Verrons-nous un jour des archivistes médicales et des archivistes médicales bachelières comme nous voyons d’autres professions ?

Si je ne me trompe pas, nous allons célébrer sous peu le cinquantième anniversaire de notre association ? Et si on se faisait un beau cadeau pour cet évènement ?

Une grande réflexion sur notre évolution au fil des ans, sur nos rôles respectifs tout aussi importants les uns que les autres dans le traitement de l’information de santé. En amorçant cette démarche au sein de la communauté d’archivistes médicales nous gagnerions certainement à faire plus amples connaissances avec tous les milieux où nous sommes, toutes les tâches que nous réalisons, toutes les fonctions qui nous sont dévolues.

Dans un tel contexte, une question m’apparait pertinente : est-ce que nous devons regarder où nous en sommes avant de se donner un nouveau titre professionnel ou bien choisir un titre professionnel et se définir ensuite ?

En route pour cette anniversaire, offrons-nous une définition et un programme actualisés de ce que nous sommes, assortie d’un nouveau titre professionnel qui sera ….. À venir !

Salutations

France Desrosiers, a.m.a.“

En février dernier, j’avais lancer l’idée de tracer un portrait de l’Archiviste Médicale. Le sondage était alors très favorable à l’exercice. Aujourd’hui, je le considère nécessaire. Je vous informe donc que La Galerie des Archivistes Médicales du Québec distribuera sous peu un questionnaire à tous les archivistes qui souhaite y répondre, afin de tracer un profil de l’archiviste médicale.

Sur ces mots, je souhaite à tous un bon week-end et vous invite à la prudence sur la route.

À bientôt

France Desrosiers, a.m.a.

Questions, commentaires, réactions à ce texte, par ici

Vous désirez prendre part au discussion du forum, c’est ici les inscriptions et c’est gratuit

Vous souhaitez vous retirer vous n’avez qu’à demander ici

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article. TrackBack URL

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour rédiger un commentaire.