Où voulons-nous aller ?

Un  moment pour saluer le professionnels que nous sommes,
Un moment pour questionner les professionnels que nous sommes !

En ce 23 décembre 2009, près de 2 mois après le dernier petit mot en cette page, je sens le souffle de l’inspiration s’installer.  La question est venue toute seule sans que je ne cherche de sujet, je ne pensais pas me retrouver à rédiger dans les minutes à suivre.

Voilà la question qui m’est arrivée spontanément : Où voulons-nous aller, qu’est-ce que nous recherchons collectivement ?  Y a-t-il une idée qui fasse l’unanimité au sein de notre profession ?  Plusieurs d’entres nous font leur travail et ne recherchent pas nécessairement autre chose puisqu’ils sont bien dans ce qu’ils font.  C’est très bien ainsi. Aimer son travail, avoir plaisir à s’y rendre tous les jours ou presque, c’est le bonheur !

Au sein de notre profession, nous pourrions je le crois, appliquer la Loi de Pareto.  Ainsi, 80% des effets d’avancement, de questionnement, de positionnement des professionnels que nous sommes serait le résultat des efforts, des initiatives, des revendications de 20% des archivistes médicaux.

Alors qui veut aller où ?  Est-ce que 80% de nos idées, de nos suggestions, de nos souhaits reste dans un tiroir et ne sont retenus que 20% ? Réduisons davantage en présumant que la planche de travail en élimine encore 80% pour n’en réaliser que 20%.

C’est peut-être un peu tout cela qui explique l’avancement lente de notre profession.  Si chacun de nous se faisait un devoir, une fois l’année de soumettre des propositions, des commentaires, des bons  mots, tout ce qui  nous trotte dans la tête à l’égard de notre profession, nous pourrions ainsi obtenir le pouls réel de ce qui serait bon pour nous.  Ainsi, nous pourrions peut-être répondre à la question : nous les archivistes médicaux, collectivement, où voulons-nous aller ?

Peut-être aussi qu’être archiviste médical c’est ça, tout simplement et que ceux qui aspirent à davantage doivent faire un chemin solo vers la réalisation de leurs objectifs.

Bonne réflexion en cette période des fêtes.  S’éloigner de l’objet fait parfois germer de bonnes réflexions !

Salutations

France Desrosiers, a.m.a.

Pas de commentaire

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Désolé, les commentaires sont fermés pour le moment.