Et maintenant ?

Dernier jour de mars 2010,

Quoi que nous disions, le temps file.  À la hauteur d’un moment, d’une journée, d’une année, d’une vie.  Le temps est inexorable et continue d’avancer suivant sa cadence.

Je soulignais en début de semaine les cinq ans d’existence  de La Galerie des Archivistes Médicales Interactives du Québec.  Notre association souligne cette année les cinquante années de vie associative.  Cinquante ans, c’est une longue vie professionnelle.

Qui était présent à l’époque, qui peut encore témoigner aujourd’hui de ces premiers jours, ces premières années ?  Je n’étais pas née à l’époque, la grande majorité d’entre nous non plus.

Nous avons évolué.  Nous évoluerons encore.  Nos champs d’actions s’élargissent, jusqu’où irons-nous ?  Serons-nous limités par l’absence d’un Bac à notre curriculum professionnel ?  Je parle ici de la profession et non des individus puisque chacun peut poursuivre des études supérieures.  Peut-être devrais-je dire, continuerons-nous à donner toujours plus, à répondre aux nouvelles exigences de notre rôle dans le système en restant limités par notre condition de « technicien » ?  La question demeure, depuis plusieurs années elle circule.

Et maintenant, que ferons-nous ?

Au fil des ans, plusieurs de nos activités professionnelles se sont précisées. Les archivistes deviennent des experts dans des spécialités très précises.  Cet apport est précieux.  Sommes-nous toujours des archivistes médicaux au sens de la définition officielle ?

Nous ajoutons nos compétences à la définition de notre rôle au fur et à mesure de notre évolution.  Dans quelle proportion ces nouvelles compétences concernent l’ensemble des archivistes médicaux ?

Nous aurons le loisir de revenir sur le sujet dans les prochaines années.

Si nous nous donnions rendez-vous dans cinq ans pour un bilan ?

Salutations !

France Desrosiers, a.m.a.

Les commentaires sont ouverts sur tous les textes présentés sur cette page.

Mots-clefs : , , ,

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article. TrackBack URL

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour rédiger un commentaire.