Au levé du jour,

…le vent souffle sa mélodie.  Les moutons dansent sur l’eau. Le temps semble s’inspirer de ces rythmes soutenus accélérant la cadence.   Alors en cet instant je me dis :  Que le temps passe vite !

Ainsi commençait la note de la rédaction dans le « Contact » édition de février 2002 Vol.35 No 1.

Aujourd’hui à peine vient-on d’ouvrir notre calendrier que déjà le premier mois de l’année s’essouffle.

Alors je poursuis dans la série « Retour vers l’avenir » avec la publication d’un troisième texte.  Il est bon de revenir en arrière pour aller de l’avant.  J’ai déjà dit cela, je sais.

Cet exercice m’apprend beaucoup.  Ne serait-ce que dans la rédaction, je suis à chaque fois tentée d’adoucir, de modifier les structures de phrases mais je ne le fais pas.  J’apprécie ce que j’ai fait à l’époque et d’y revenir me confirme une certaine évolution !

Alors ça va comme suit.

Que le temps passe vite !  Je me revois à écrire la note de rédaction de l’automne 2001 et je n’ai rien vu depuis.  Mon agenda tout neuf s’énerve et coupe dangereusement dans mes temps libres !  Ma vie professionnelle prend beaucoup de place dans les 24 heures de ma journée mais, c’est plus fort que moi, j’aime ça !

Nous sommes entrés dans une période de changement majeur, voir historique pour la société.  Les nouvelles technologies de l’information et des communications en sont la principale cause.  Notre profession n’échappe pas à cette transformation, nous le savons bien d’ailleurs puisque grand nombre d’entre nous y travaillent déjà depuis quelques années.  Ce que nous avons entrepris jusqu’à maintenant ne serait que la pointe de l’iceberg selon les grands chercheurs de ce monde et ce processus s’étalerait sur une quinzaine d’années.  WOW, êtes-vous prêtes ?

De nouvelles portes s’ouvrent, les exigences changent, les compétences recherchées ne sont plus les mêmes et le temps s’écoule à un rythme fou.  Nous nous retrouvons trop souvent avec sur les bras, des tâches inachevées,  des lectures à faire, de nouvelles compétences à développer et possiblement un goût amer d’insatisfaction.  Le contexte actuel au rythme effréné peut conduire à une remise en question quant à nos objectifs professionnels et nos valeurs personnelles.  Je vous propose donc un dossier sur le travail en général, ce qu’il est dans nos vies, comment améliorer ses conditions, des pistes pour atteindre nos objectifs …

Je ne peux passer sous silence que l’équipe de rédaction est vraiment heureuse de recevoir vos commentaires et je remercie d’ailleurs toutes celles qui ont pris quelques minutes pour le faire.

Pour terminer, j’ai envie de vous faire une confidence.  Cette profession  que je ai choisie m’amène bien au-delà de ce qui m’a été présenté tout au long de mes études.  Elle me fait découvrir un monde de possibilités pour nous les archivistes médicales, un monde qui, selon moi, saurait répondre aux ambitions de chacune.  Si j’avais un souhait à faire, ce serait que la passion qui m’amène à placer mon énergie à la reconnaissance et à l’avancement de la profession, de même que la prise de conscience relativement au rôle que nous jouons dans la société, soit partagé par chacune de vous !

À la prochaine à Québec, en mai 2002 !

France Desrosiers, AMA

Les commentaires sont ouverts et devront être approuvés avant publication.

Salutations,

France Desrosiers, a.m.a.
La Galerie des Archivistes Médicales Interactives du Québec

Pour nous rejoindre, le formulaire « contact »

__________________________________

Mots-clefs : , , , , , , , , , , , , ,

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article. TrackBack URL

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour rédiger un commentaire.