Gestion des biobanques, une nouvelle avenue pour les archivistes ?

Publié le 2007/06/20, dans Archives 2007,Au Quotidien, par France

Bonjour à tous,

Rapidement ce matin mais d’intérêt certain, un texte publié le 19 juin 2007 : “Une clé pour résoudre les problèmes, de Robin Renaud”

De plus en plus, la recherche médicale utilise des informations provenant de biobanques. Or, la gestion à long terme de ces banques de matériel génétique soulève plusieurs enjeux éthiques. Comment assurer la confidentialité des sujets ayant fourni des échantillons tout en assurant un suivi auprès d’eux, des années plus tard?….

…. Un modèle de gestion

La difficulté de gérer les biobanques vient notamment du fait que de plus en plus, les compagnies souhaitent constituer des banques d’échantillons codés, et non plus anonymes, ce qui pose souvent problème. «Plusieurs projets de recherche ont été rejetés par des comités d’éthique ces dernières années parce qu’on n’arrivait pas à résoudre la question de la gestion des biobanques», signale Christiane Auray-Blais. Elle a donc proposé un modèle de gestion pour la recherche institutionnelle où un archiviste médical joue un rôle pivot : «La confidentialité est assurée par deux séries de codes : le premier code des échantillons pour l’étude principale est géré par l’investigateur principal, tandis que le second code pour les échantillons de la biobanque est géré par l’archiviste qui en a la clé. Par son statut, cette personne est tout à fait indépendante. Elle doit se conformer à la loi sur les archives, relève de l’administration d’un hôpital et est dissociée du projet de recherche. Si par exemple une entreprise voulait savoir si un sujet a eu une récidive de cancer, l’archiviste peut fournir la réponse sans dévoiler l’identité des personnes. Ce modèle est relativement simple, n’entrave pas la recherche et permet de protéger et de respecter l’intégrité des personnes.»…

Vous pouvez lire la suite via ce lien

Si vous avez travaillé à cette étude ou encore êtes déjà impliqué dans un tel dossier, faites nous connaître votre expérience. Mais que font donc les archivistes médicales ? Commençons ici, entre nous !

Bonne journée

France Desrosiers, a.m.a.

Questions, commentaires, réactions à ce texte, par ici

Vous désirez prendre part au discussion du forum, c’est ici les inscriptions

Vous souhaitez vous retirer vous n’avez qu’à demander ici c’est gratuit !

Une bonne nouvelle pour les archivistes médicales

Publié le 2007/06/08, dans Archives 2007,Au Quotidien, par France

Bonjour à toutes et à tous,

Laissez-moi d’abord vous dire à quel point je suis heureuse cette semaine de retrouver La Galerie des Archivistes Médicales Interactives du Québec. Les derniers mois ont été particulièrement chargés, d’autres semblables sont à ma porte mais cette semaine c’est un pur plaisir de vous retrouver.

Il y a plusieurs mois déjà je vous parlais des microprogrammes qu’offre l’Universtié de Sherbrooke. Jusqu’à tout récemment notre profession ne figurait pas dans la liste des clientèles cibles.

Eh bien, les choses changent favorablement pour nous. J’ai reçu hier une demande de la maison d’enseignement afin de répandre la bonne nouvelle auprès des archivistes médicailes. Voilà ! C’est chose faite et je souhaite que nous répondions en grand nombre à cette invitation. Microprogrammes de deuxième cycle pour lesquels l’absence de Bac sera compensée par l’expérience pertinente.
Université de Sherbrooke

MICROPROGRAMMES EN
INFORMATIQUE DE LA SANTÉ

Formation en ligne – Temps partiel


DEUX PROGRAMMES OFFERTS

Microprogramme spécialisé : Normes en informatique de la santé

Microprogramme professionnel – Informatique de la santé

Prochaine session : Automne 2007
Date limite pour faire une demande d’admission: 15 juillet 2007


Inscrivez-vous maintenant

Personnellement, j’ai déjà entrepris le processus d’inscription, nous aurons donc de bonnes chances d’étudier ensemble.

Bonne chance à tous !

France Desrosiers, a.m.a.

Questions, commentaires, réactions à ce texte, par ici

Vous désirez prendre part au discussion du forum, c’est ici les inscriptions

Vous souhaitez vous retirer vous n’avez qu’à demander ici c’est gratuit !

Mots-clés :

Petit à petit l’oiseau fait son nid…

Publié le 2007/05/04, dans Archives 2007,Au Quotidien, par France

“Un peu de folie est nécessaire pour faire un pas de plus”
Paulo Coelho

Bonjour à tous,

Mon emploi du temps des derniers mois laisse peu de place à l’inspiration spontanée. Souvent, c’est sur l’oreiller que je rédige ce mot; cependant le serveur FTP ne se branche pas sur mon cerveau, pas encore (la technologie nous permettra certainement un jour une telle pratique) et au matin l’œuvre du marchand de sable accompli, tout s’est effacé !

Vous avez lu la citation ? J’aime vraiment beaucoup Coelho et ce matin en lisant cette phrase j’y ai reconnu le développement de “La Galerie des Archivistes Médicales Interactives du Québec“. Qu’est-ce si ce n’est qu’une folie d’entreprendre seule, sans aucun support financier ni moral la mise en œuvre d’un tel projet ? Confirmé !

Un à un vous êtes arrivés, vous avez regardez, vous vous êtes ou pas inscrits au forum de discussion, vous y êtes actif ou lecteurs passifs mais vous êtes là. La profession d’Archiviste médical, la connaître sous toutes ses coutures, peu importe le milieu ou nous la pratiquons. La reconnaître d’abord au sein de notre communauté pour ensuite se propulser auprès de la population. “Ne vous demandez pas ce que la profession peu faire pour vous mais bien ce que vous pouvez faire pour la profession.” Vous reconnaissez cette phrase ? Je l’ai adaptée et je ne suis pas certaine de l’identité de l’auteur, serait-ce le Général Lee ? Un cours d’histoire peut-être ?

Quoi qu’il en soit, ça bouge en ce moment dans l’univers de La Galerie des Archivistes Médicales Interactives du Québec. D’abord l’actualisation de mon projet de recherche auquel vous répondez spontanément. Merci à tous, ce sera un dossier à suivre. Ensuite, Josée qui travaille sans relâche au dossier de l’équité salariale; votre participation est attendue là aussi. Autre recherche, une politique sur l’utilisation des symboles et des abréviations et les questions qui nous arrivent de l’extérieur, génial !

Je conclue aujourd’hui en disant que “La Galerie des Archivistes médicales Interactives du Québec” est une belle folie et que désormais vous en êtes ! ;-)

Bonne fin de semaine à tous, le mercure est à la hausse sur le Québec !

France Desrosiers, a.m.a.

Questions, commentaires, réactions à ce texte, par ici

Vous désirez prendre part au discussion du forum, c’est ici les inscriptions

Vous souhaitez vous retirer vous n’avez qu’à demander ici c’est gratuit !

Un tout petit mot

Publié le 2007/03/30, dans Archives 2007,Au Quotidien, par France

Bonjour, bonjour,

Il y a bien longtemps que j’ai inscrit mon petit mot en cette page. L’hiver a eu depuis le temps de nous montrer qu’il était toujours en vie, la neige est tombée, fondue et voilà maintenant les pousses printanières qui se pointent vers le soleil. Le printemps est arrivé !

Mars 2007 s’inscrit depuis quelques jours déjà comme le mois le plus achalandé depuis l’ouverture de La Galerie des Archivistes Médicales Interactives du Québec il y a maintenant deux ans. Je ne peux passer sous silence votre adhésion, votre participation. C’est à toutes et tous les archivistes que nous rendons services en mettant en commun notre expertise. Je vous remercie de prendre le temps de participer. C’est notre profession qui en sera gagnante.

En cette fin mars, beaucoup d’offres d’emploi sont disponibles sur le forum de discussion tant pour les finissants que pour les archivistes comptant un bagage d’expérience solide. De nombreuses formations dont les journées de perfectionnement de l’AQAM sont à l’agenda printanier. Il y a tout ce qui faut pour se tenir occupé sans parler de la fin de l’année financière et des mises à jour qui ne manqueront pas le rendez-vous d’avril.

Si vous souhaitez vous impliquer davantage à la vie de La Galerie des Archivistes Interactives du Québec, la porte est ouverte. Vos idées, vos opinions, vos commentaires sont autant d’éléments à partager. Vous avez envie d’écrire en cette page ? Faites-moi parvenir votre texte et ce sera fait, je vous attends.

Alors je souhaite une très belle fin de semaine à tous !

France Desrosiers, a.m.a.

Questions, commentaires, réactions à ce texte, par ici

Pour participer au forum de discussion, inscription ici

Pour annuler votre inscription au forum de discussion, ici

À l’abri de la tempête, le sommes-nous ?

Publié le 2007/02/16, dans Archives 2007,Au Quotidien, par France

Bonjour à vous,

On se remet de la tempête ? De belles activités de plein air en perspective, pour les amateurs s’entend. J’ai depuis quelques années placé beaucoup efforts à aimer l’hiver et la neige. À tout le moins ne plus “haïr” l’hiver comme disait la chanson. Cependant un fait indéniable demeure; l’hiver et la neige s’accompagnent de façon générale de température froide. Alors là c’est le comble ! Mon pauvre corps se raidit et souffre de partout. Et non, je ne suis pas une “mémé” ou une vieille croûte comme disent les enfants ! Vive les tempêtes de mars suivi d’un doux soleil printanier.

Puisque nous parlons de tempête, il y en a une belle sur le RTSS. Un intrus s’est pointé occasionnant beaucoup de tracas. J’ai lu ce matin que cet indésirable pourrait même venir de l’interne nous pouvons lire comme suit sur Canoë : “le ministère de la Santé ne sait toujours pas d’où l’attaque a été lancée et la possibilité que l’opération ait été programmée de l’interne n’est pas écartée“. C’est sérieux.

L’évènement, sorti sur les fils de presse hier et aussi sur les chaînes de télévision m’inspire toujours de grandes craintes. Malgré tous les efforts déployés, malgré toutes les mesures de sécurité mises en place, il n’en demeure pas moins que nous sommes vulnérables et très dépendant. C’est mon humble avis et je ne suis pas une experte en la matière.

Oui je sais, il y a réplication sur différents serveurs à niveau de sécurité très sophistiqué, mais encore.Ce n’est pas le fait du réseau de la santé particulièrement. Tout organisme, public ou privée est déjà passé en mode électronique. N’allez pas croire que je ne suis pas en faveur de cette technologie, bien au contraire, c’est fascinant et surtout tellement facilitant.

La question demeure tout de même ; serions-nous en mesure d’assurer un service advenant un bris majeur ? Nous parlons bien ici de question de santé, de question vitale à la limite, pas d’achat en ligne ou de navigation de plaisance.

Alors avez-vous ressenti dans vos établissements, la présence de l’intrus par des manifestations inusitées ? Des services ont été interrompus ? La réponse est “oui” malheureusement.

Bonne journée, bon week-end et soyez prudent sur les routes.

Salutations !

France Desrosiers, a.m.a.

Questions, commentaires, réactions à ce texte, par ici

Pour participer au forum de discussion, inscription ici

Pour annuler votre inscription au forum de discussion, ici