Confidentialité : caractère confidentiel d’une information

Publié le 2012/10/19, dans Archives 2012, par France

Bonjour à tous,

J’écoutais dimanche dernier l’émission Découverte à Radio-Canada. On y parlait de la terre, disant qu’il y a quelques milliers d’années, elle tournait beaucoup plus rapidement qu’aujourd’hui et qu’en ce temps-là, les journées avaient une durée de 21 heures et quelques poussières.

Cette information m’a étonnée car depuis quelques années j’ai une impression bien personnelle que les heures s’effritent. Comme si quelque part, on se faisait « chipper » du temps, une seconde à la fois.

C’est ainsi que je me retrouve aujourd’hui le 19 octobre 2012 au cœur de l’automne, saison de la confidentialité.

Le point culminant se tiendra du 18 au 24 novembre 2012 dans la grande majorité des établissements de santé du Québec. Différentes activités d’information auprès des clientèles et des professionnels  seront animées par des archivistes médicaux professionnels.

D’ici-là, si on y regardait de plus près, à travers le temps … : La confidentialité, qu’est-ce que c’est ?

J’ai sous la main un dictionnaire datant de 1955. C’est le dictionnaire Bélisle de la langue Française du Canada. Il a 15 cm d’épaisseur en format 8 1/2 X  11 et relié par des tiges de métal dont j’ignore le terme précis. Voici ce que nous retrouvions sous confidentialité.

Sous Confidence nous y lisons ceci : communication d’une chose secrète.

Confident : Celui, celle à qui l’on fait la confidence de ses secrets, ses pensées intimes.

Confidentiel : Qui se communique en confidence, lettre confidentielle.

Confidentiellement : D’une manière confidentielle.

Confier : Remettre avec confiance, communiquer faire part de, se reposer sur s’en remettre à , faire des confidences épancher son cœur.

Un dernier sur le thème que je ne connaissais pas, Confidemment : en confidence.

Plus récemment, soit depuis les années ’80 nous y retrouvons dans les « Larousse » et « Robert » :

Confidence : Déclaration faite en secret à, communication d’un secret qui concerne soi-même.

Confident : Personne à qui l’on confie ses plus secrètes pensées. Personne qui reçoit les plus secrètes pensées de quelqu’un

Confidentiel : Qui se dit, se fait en confidence, sous le sceau du secret.

Confidentiellement : De façon, d’un manière confidentielle.

Confier : Remettre aux mains d’un tiers, en se fiant à lui.  Remettre aux soins, à la garde de. Remettre aux soins d’une personne dont on est sûr.

C’est plus tard que le mot « Confidentialité » est apparu dans notre vocabulaire et dans nos dictionnaires quelque part dans les années ’80. Absent du Larousse en 1984, présent au « Nouveau Petit Robert » de 1993.

Ce qu’on dit de « Confidentialité » : Maintien du secret des informations dans une administration, un système informatique.

Plus récemment, confidentialité se décrit comme : caractère confidentiel d’une information.

En cette année 2012, l’Association des Gestionnaires de l’Information de la Santé du Québec a choisi cette expression : »Confidentialité et sécurité de l’information, une question de priorité ».

À savoir, une grande priorité quelque soit votre type d’organisation.  C’est la première priorité des organisations privées et publiques.  L’application de ce principe exige une grande rigueur, une vigilance constante.

Je terminerai sur une expression que j’ai écrite en 2005 : La confidentialité, un mode de vie qui vous concerne; qui nous concerne tous !

Alors rappelez-vous ; consultez vos archivistes médicales.

Salutations,

France Desrosiers, a.m.a.

 

Pour toute question ou commentaires utilisez le formulaire « Contact

Ressources professionnelles disponibles

Publié le 2012/06/22, dans Archives 2012,Recrutement, par France

Bonjour,

Vous êtes employeurs ?

Vous êtes un employeur du secteur privé ou du secteur public ?

Vous êtes en recherche de ressources professionnelles dans le secteur des archives médicales, de la gestion de l’information de la santé ou du traitement des demandes d’accès à l’information ?  Un projet particulier ?

Que vous recherchiez une ressource pour un besoin ponctuel, quelques semaines, quelques mois ou pour du long terme, l’expertise de nos ressources est diversifiée.

Contactez-nous via le formulaire « Contact » ou par courriel et nous ferons le nécessaire pour combler vos besoins.

Au plaisir,

France Desrosiers, archiviste médicale gestionnaire de l’information de la santé

 

 

Les études

Publié le 2012/04/21, dans Archives 2012, par France

Dans une vie, on se paye une maison, des voitures, des chalets, des bijoux, des technologies, des restos… On se paye tout ça sans dire que c’est trop cher. Toutes ses choses, on peut les perdre. Un revers de fortune et oups… plus rien, on recommence.

Étudier, est une chose qui nous appartient, qui ne se perd pas. Aucun incendie, vole, tsunami, tremblement de terre ne peut effacer les connaissances acquises de notre cerveau sauf certaines pathologies éventuellement.

Il n’y a pas de prix pour cela. C’est à moi. C’est de loin le meilleur investissement d’une vie pour quiconque est intéressé à étudier.

Après quelques dizaines de milliers de dollars, ma voiture tombera en ruine c’est certain et je devrai à nouveau allonger quelques dizaines de milliers de dollars n’est-ce pas ?

Mes études me resteront toujours

France Desrosiers, a.m.a.

C’était il y a 15 ans

Publié le 2012/04/14, dans Archives 2012, par France

1997

À pareille date il y a 15 ans déjà, je terminais ma formation d’Archiviste médicale.  Les stages de fin d’études achevaient, les examens se présentaient en cette fin de session et déjà j’occupais un emploi en recherche.

Le monde devant moi !

J’ose à peine penser en cette fin d’année scolaire, en fin de programme pour plusieurs, à ce qui aurait pu m’empêcher de terminer et d’arriver à destination ; ma graduation.

Je pense beaucoup aux étudiants qui doivent terminer en ce mois de mai 2012, les finissants.

Je souhaite de tout mon cœur que vous aurez la possibilité de compléter votre formation et de graduer quelque part en juin 2012.

Bon courage à tous,

France Desrosiers, a.m.a.

 

____________________

Mots-clés : , , , , , , ,

Chronique

Publié le 2012/03/03, dans Archives 2012, par France

Il ne s’agit pas de maladie chronique ici.

À bien y penser, un peu peut-être, chronique mais pas une maladie. Pas dans le sens de se retrouver à l’hôpital.

Nous y passons pourtant bien des heures de notre vie à l’hôpital ou un autre type d’établissement de santé. Seulement nous ne sommes pas alités !

Cherchez-nous et vous nous trouverez dans les combles de l’établissement. Souvent. Rare sont les services d’archives, bien qu’il en existe quelques-uns, qui ont vue sur la montagne, la mer, ou juste sur la lumière du jour.

Chronique se définit dans un premier temps comme quelque chose qui dure longtemps. Pour nous, je suis tentée de dire que c’est vrai. Quelque chose qui se développe lentement ; encore vrai. Trois années d’études et ensuite nous poursuivons notre quête de savoirs. Lentement, sûrement on aime notre profession.

Chronique, se définit aussi comme un recueil de faits historiques. Nous travaillons très fort à protéger et conserver ce qui fait et fera l’histoire des soins de santé.

Chronique, s’est aussi l’ensemble de nouvelles qui circulent comme défrayer la chronique. Humm, est-ce que nous défrayons la chronique ? C’est assez rare. Pourquoi ne pas la faire alors ?

Chronique se décrit aussi comme un article, une partie d’un journal.

Voilà, pour la chronique.

Au quotidien, hebdomadaire, bi-mensuel ?

S’inviter à la « une » !

Prendre part. Il se pourrait finalement que cela soit une belle maladie !

Tout ça, ça nous appartient.

Salutations,

France Desrosiers, archiviste médicale

 

© 2012 La Gamiq

___________________________________________

Mots-clés : , , , , ,