Formation en archives médicales

Publié le 2011/11/19, dans Archives 2011, par France

Eh bien voilà !

Un nouveau joueur pour la formation en technique d’archives médicales fait sont entrée dans notre univers !

L’an passé je proposais dans la région de la Gaspésie, que la formation d’archivistes médicaux devrait y être implantée.

Il y a déjà un établissement collégial dans la région et de plus les ressources « archivistes médicaux » sont quasi inexistantes.

Je n’ai rien à voir personnellement avec la réalisation de cette formation mais voila qui est fait et j’en suis très heureuse !  Dès 2012, la formation sera donnée par le Cégep de la Gaspésie et des Îles !  Quelle bonne nouvelle pour l’Est du Québec.

NOUVEAU PROGRAMME TECHNIQUE OFFERT AU CAMPUS DE GASPÉ

Gaspé, le 7 novembre 2011. – Le Cégep de la Gaspésie et des Îles remercie la ministre et le ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport pour l’autorisation d’offrir le programme technique Archives médicales, d’une durée de trois ans, dès l’automne prochain. Le Campus de Gaspé sera le seul établissement à l’est de Trois-Rivières, à donner cette formation. Cette nouvelle autorisation constitue une mesure concrète du MELS pour attirer plus de clientèle à Gaspé.

Les élèves sortants de ce programme assument principalement des responsabilités liées à l’information contenue dans le dossier des usagers des services de santé et des services sociaux. Ils sont des spécialistes de la collecte, de l’analyse et de l’interprétation des données sur la santé aux fins de recherche ou de prise de décisions dans le domaine médical.

Lire la suite sur le site du Cégep de la Gaspésie et des Îles

Alors dans le contexte de la petite ou grande séduction, le collège  de la Gaspésie et des Îles a sorti l’artillerie lourde !  Bravo !

France Desrosiers, a.m.a.

 

______________________

Mots-clés : , , , , , , , , , ,

Vive le partage des connaissances !

Publié le 2011/01/14, dans Retour vers l'avenir, par France

Eh oui,

Publié ici il y a près de 5 ans.  L’expérience démontre que c’est plus difficile à faire qu’à dire (écrire) !  Pourtant hier j’ai reçu un beau cadeau tout simple.

Je suis nouvelle dans l’organisation.  Alors que je travaillais à la production d’un rapport, ma collègue en place depuis bien longtemps, est venue valider le résultat de mes données.  Au premier coup, nous nous sommes aperçu que nos résultats étaient différents.  Cependant elle se demandait comment j’avais réalisé mon rapport.  De son côté elle a corrigée la donnée.  Du mien, j’ai relancé le rapport. Et voilà, c’était parfait et j’entends ma collègue s’exclamer : Vive le partage de nos connaissances !

Toutes les deux, nous avions appris quelque chose.  Toutes les deux nous en sommes ressorties enrichies et c’est gratuit !

Alors, voici un texte qui parle encore beaucoup de la résistance au partage des connaissances.

Travailler ensemble, en réseau

“Croire. Se battre. Gagner.”

Bonjour,

Depuis 18 mois maintenant, La Gamiq vous accueille quotidiennement, 24h/24 d’où que vous soyez la porte vous est ouverte. Objectifs : partager nos connaissances, nos expériences, s’entraider, se connaître, discuter, débattre.

C’est bien beau tout ça seulement l’être humain que nous sommes ne partage pas facilement de façon naturelle lorsqu’il s’agit de travail. Est-ce que les archvistes médicales font parties de cet espèce ?

Rassurez-vous, nous pouvons y arriver, la clé : le comportement. Je vous site à cet effet un extrait du dernier texte de KnowledgeNews N°25 – Septembre 2006

Ce parti pris relève d’un simple constat : partager n’est pas naturel et beaucoup de freins au partage existent et sont trop souvent ignorés. Que ce soit le manager qui a un problème – le taker – qui ne souhaite pas que ces collègues connaissent ses lacunes et ses « points faibles » ou bien le manager qui a une solution – le giver – qui n’a pas envie d’être « dépossédé » de son savoir faire, l’enjeu est de traiter ces obstacles afin d’éviter que tout outil qui sera développé, tout process qui sera proposé soit inévitablement menacé d’échec. Un obstacle ultérieur dépend de la hiérarchie qui est parfois réticente à accepter que les collaborateurs travaillent directement avec leurs homologues, sans passer par eux. Dans tout ces cas l’aspect culturel est déterminant et le dispositif qui a été mis en place au cours des trois dernières années vise à rassurer les managers et à les encourager à pratiquer le networking, en leur proposant des outils simples et, pourquoi pas, ludiques.

Ce texte fait référence à l’expérience de Danone, entreprise internationale comptant 86000 employés suite à la réflexion suivante :”Dans un Groupe de 86 000 personnes, si j’ai un problème il y a forcement quelqu’un qui a une solution à me proposer qui me permette de gagner du temps ou d’éviter de faire des erreurs déjà commises.

C’est aussi vrai pour nous, ne coyez-vous pas ?

À moins que je ne surestime notre profession ou les individus, nous jouons un rôle important (souvent dans l’ombre) au sein du réseau de la santé. Donnons-nous la main et prenons de la place ! Travaillons ensemble à notre croissance.

Qu’est-ce qui nous retient tant ?

Salutations,

France Desrosiers, a.m.a.

__________________________

Mots-clés : , , , , , , , ,

Le soleil se lèvera sous peu

Publié le 2011/01/04, dans Retour vers l'avenir, par France

Ce n’est pas une métaphore, c’est un fait !  La prochaine heure présentera à l’Est, un lever de soleil qui illumine ma route tous les matins.

Aujourd’hui, c’est congé alors je prends quelques instants pour regarder le travail réalisé depuis le début de ma carrière.  Je vous présenterai des textes écrits pour les archivistes médicaux.  Ces textes que j’ai écrits ont été publiés dans notre revue « Contact » sur quelques années, c’est-à-dire de 2001 à 2005.  Je les redécouvre avec vous, un à un, afin de rester dans le rythme qu’ils seront présentés.

Bonne lecture !

Contact, Juin 2001 Vol. 34 No 3

C’est avec plaisir que j’ai accepté cette année le mandat du comité de promotion professionnelle  et d’information qui, entre autres, inclus la publication du Contact.

Le « Contact », c’est nous.  Il reflète ce que nous faisons au quotidien dans nos milieux respectifs, nos capacités et notre dynamisme.  Il est le reflet de ce que nous sommes réellement au-delà des descriptions de tâches des conventions collectives.  Il permet donc, par sa distribution, de nous faire connaître.

Pour entreprendre ce mandat, l’équipe est présentement constituée de deux personnes, soit Line Fafard et moi-même.  Je me permets donc, en ce début de mandat, de vous lancer l’invitation de nous alimenter.   De nombreux établissements bénéficient d’archivistes médicales qui mettent sur pied de beaux projets ou qui y participent.  En partageant de telles expériences, le contact demeure, permettant à chacun et chacune de nous de s’enrichir professionnellement.  Qui sait, l’avancement professionnel pourrait suivre !

En juin dernier, nous avons assisté, de même que plusieurs archivistes médicales, au colloque du Ministère, Cap sur l’Action.  L’ampleur des projets qui y ont été présentés et la transformation qui découlera de ces actions nous toucherons dans nos vies personnelles.  Nous serons tout d’abord vivement interpellées dans notre travail, où les grandes instances souhaitent recevoir des données de qualité.  On parle d’uniformité, de comparabilité, d’indicateurs, de tableau de bord, de cadre normatif et bien entendu de protection des renseignements personnels.  Comme vous pouvez le voir, les perspectives sont grandes pour nous.

En attendant de vos nouvelles, je vous souhaite de très belles vacances,

France Desrosiers, a.m.a.

Ce texte aura 10 ans bientôt.

Salutations,

France Desrosiers
La Galerie des Archivistes Médicales Interactives du Québec

_______________________________________________

Mots-clés : , , , , , , , , , ,

2011 nous voilà !

Publié le 2011/01/03, dans Archives 2011, par France

Bonne année à tous les archivistes médicaux ! À tous les étudiants qui bientôt rejoindront nos rangs, à tous ceux qui de près ou de loin, travaillent à notre évolution  et à tous les autres qui nous accompagnent dans notre quête de reconnaissance.

Voilà mes souhaits en ce début d’année,

La Galerie des Archivistes Médicales Interactives du Québec aura 6 ans cette année.  Eh oui, déjà, le temps passe si vite.  Comme pour les enfants, les premières années sont une source d’apprentissages importants.  Et nous avons appris en effet.  Que de plaisir à rencontrer des professionnels qui nous seraient restés inconnus. Pour moi c’est une grande richesse et toujours un immense plaisir de pouvoir apporter un petit quelque chose qui se définit à chacun.

Nous avons cru, nous avons rêvé, nous avons évolué, nous avons connu des déceptions et nous avons connu de grandes joies, c’est ainsi la vie.

La Galerie des Archivistes Médicales Interactives du Québec est maintenant devenue une entité propre.  Elle est bien vivante, dynamique et surtout axée sur notre évolution, notre croissance.

Avec vous tous, utilisateurs du forum de discussion, nous formons une société de passionnés.  Chacun y prend sa place au gré de ses besoins et de ses attentes.

Je souhaite que 2011 soit une année exceptionnelle de développement et de communication entre nous.

Que notre profession poursuivre son évolution et que nous y trouvions tous la place qui nous convient et où nous sommes heureux d’être.

Bonne année 2011 à chacun de vous !

France Desrosiers, a.m.a.

_____________________________

Mots-clés : , , , , , , , , , , , , , , ,

Si la tendance se maintient…

Publié le 2010/11/23, dans Archives 2010,Au Quotidien, par France

Bonjour à tous,

Il est plutôt rare qu’un sondage récolte l’unanimité comme résultat.  C’est pourtant ce qui est en train de se produire sur le forum de discussion de La Galerie des Archivistes Médicales Interactives du Québec.

La question est toute simple : Seriez-vous en faveur d’une formation universitaire pour notre profession ?

J’ai proposé le sondage sur le forum ainsi qu’une autre option qui permettra à un plus grand nombre d’archivistes médicaux de se prononcer sur la question.

Soyons présents et actifs, soyons au cœur de l’évolution et de l’avenir de notre profession.

France Desrosiers, a.m.a.

________________________

Mots-clés : , , , , , , , , , , , , , ,